Ménil Mon Temps

Accueil > Actualité > Le Mô du Président (voeux)

Le Mô du Président (voeux)

publié le samedi 29 décembre 2018, par Ménil Mon Temps

Ménilmontois, Ménilmontoise,

En ces périodes troublées où les codes sont brouillés, où le rouge cégétiste, le bleu fasciste, le noir anarchiste, le rose délavé trop arrosé enfilent de concert la couleur des briseurs de grève pour manifester leur colère :
Je vous demande une fois encore de me faire confiance.

Je n’ai rien à promettre que du blanc, (du gewürztraminer), du babeurre, des larmes (cette petite goutte qui fait déborder l’âme) de ce que vous voudrez et de la sueur, l’été n’étant plus ce qu’il était (dixit pépète cf. les archives de la cantine du 30 décembre 2017).

Je n’ai rien à promettre que du blanc, (du gewürztraminer), du babeurre, des larmes (cette petite goutte qui fait déborder l’âme) de ce que vous voudrez et de la sueur, l’été n’étant plus ce qu’il était (dixit pépète cf. les archives de la cantine du 30 décembre 2017).

Vous me demanderez quelle est notre politique ? Je vous réponds : faire la bringue sur mer, sur terre et dans les airs avec toute la puissance et toute la crâne imagination que peut nous donner notre bon quartier de Ménilmontant si loin des mers profondes, et insurvolable par traître décret préfectoral.

Faire la bringue contre les tyrannies religieuses et humaines pour le rattachement légitime du vingtième au zonzième, pour un Ménilmontant enfin sur son grand 31.

Vous me demandez quel est notre but ? Je vous réponds : la poire, la poire à tout prix, la poire malgré toutes les terreurs, la poire quelque longue et dure puisse être la route, car hors la poire il n’est point de survie.

Au cul la vieille 2018, et vive la sociale 2019
Ronchonnez, ronchonchons, et nous vaincrons.

Winston Fernand-Camember, votre oncle à tous